Équipements publics

Équipements publics

Le Centre Social et Culturel à Bagneux

Bagneux

Inscrit dans le projet de rénovation urbaine des Quartiers Sud, ce bâtiment mis en service en 2011 a obtenu la certification HQE NF Bâtiments tertiaires en privilégiant 3 cibles très performantes : relation du bâtiment avec son environnement immédiat, chantier à faible impact environnemental et gestion de l’énergie.

En 2012, le CSC a obtenu le trophée annuel des prix BatiActu.

Voir en détail le projet


Le pôle universitaire de Gennevilliers

Genneviliers

À dominante tertiaire, implanté dans le Parc Technologique des Barbanniers sur un terrain de 2,5 hectares et mis en service en 2009, le vaste bâtiment du Pôle universitaire associe architecture contemporaine novatrice et intégration paysagère.

Le bâtiment a obtenu la certification Haute Qualité Environnementale.

Voir en détail le projet


Le collège Les Champs-Philippe à la Garenne-Colombes

La Garenne-ColombesConstruction d’un équipement scolaire avec un gymnase et un internat d’excellence pour 32 élèves. La création de l’internat d’excellence relève d’un concept nouveau qui allie hébergement hôtelier et conditions de travail quotidien.

Cet établissement clair et lumineux témoigne d’une double expertise dans les domaines du développement durable ainsi que dans la conception particulièrement adaptée aux évolutions pédagogiques et au handicap.

Ouvert pour la rentrée 2009, ce collège a obtenu la certification Haute Qualité Environnementale avec comme cibles très performantes la relation harmonieuse avec l’environnement, le confort visuel, le confort acoustique, la gestion de l’eau, des énergies, de l’entretien et de la maintenance.

Voir en détail le projet


Le Pôle Molière aux Mureaux

Les Mureaux

Par l’approche éducative, fonctionnelle et technique qui a présidé sa conception, le Pôle Molière, situé au cœur du projet de rénovation est un équipement novateur et ambitieux dont les 7 bâtiments représentent une surface de 6 000 m2 qui se développent sur un terrain de 9 000 m².

Il est également « multi-innovant » par les performances énergétiques fixées : 14 cibles HQE dont 5 très performantes. L’objectif est que l’équipement produise plus d’énergie qu’il n’en consomme pour permettre ainsi à la Ville d’obtenir le futur label Bâtiment tertiaire passif à énergie positive.

Voir en détail le projet


Le Pôle technologique du Mantois à Mantes-la-Ville

Mantes-la-Jolie

Véritable moteur de l’attractivité économique et technologique par ses multi-fonctionnalités, le bâtiment répond à une démarche de certification HQE autour de cibles très performantes de relation du bâtiment avec son environnement, de gestion de l’énergie et de confort visuel.

Il possède aujourd’hui la certification « NF bâtiments tertiaires HQE® ».

Voir en détail le projet


L’université de Paris Ouest Nanterre La Défense : bâtiment de formation continue

La Défense

L’université Paris Ouest Nanterre la Défense est située sur un vaste campus de 27 ha,. Elle accueille aujourd’hui près de 32 000 étudiants, 2 000 enseignants et 725 personnels administratifs, répartis dans une vingtaine de bâtiments.

Pour cette opération, il a notamment été décidé de réunir, dans un même ensemble, les principaux pôles administratifs et d’enseignements liés à la formation continue. Le futur bâtiment en R+3/R+4 s’étendra sur une surface programmée de 4 300 m² SHON et accueillera un parking en sous-sol de 35 à 40 places. Il permettra également d’achever le front bâti urbain avec les équipements voisins au sud du campus.

Le programme s’inscrit dans une démarche environnementale ambitieuse visant notamment un objectif de consommation de 10 % inférieur à celui de la RT 2012.

Voir en détail le projet


Le lycée Antoine-Lavoisier à Porcheville

Porcheville

Ce lycée est spécialisé dans les domaines des travaux publics, de l’énergie et du traitement des eaux.

Devenu lycée polyvalent avec l’implantation d’une filière STI Génie Civil et d’un BTS Travaux Public, la construction d’un internat d’excellence s’imposait pour faciliter recrutement de lycéens à l’échelon régional.

Améliorant les conditions de vie des élèves, l’internat est distribué par une rampe s’enroulant autour d’un patio inspirée des maisons sans escalier d’Auguste Bossu.

Suivant les principes d’une démarche environnementale valorisant la gestion de l’énergie et de l’eau, l’insertion urbaine et minimisant les impacts chantier, ce projet s’inscrit dans un bâtiment compact en bois.

D’un niveau de consommation énergétique inférieur de moitié au niveau BBC (RT2005), l’internat propose 100 places réparties en chambres de 1 à 4 lits.

Voir en détail le projet