Inauguration des premiers logements de l’écoquartier Rouget-de-Lisle à Poissy 

Une nouvelle étape importante a été franchie ce mardi 16 juillet avec l’inauguration de la résidence Signature, un ensemble immobilier signé SOGEPROM. 

Ces immeubles de logements situés dans l’écoquartier Rouget-de-Lisle ont été inaugurés par Karl Olive, maire de Poissy, Éric Groven, Directeur immobilier des Réseaux France Société Générale Real Estate SOGEPROM, Patrick Viterbo, président de Brownfields et Maurice Sissoko, Directeur général de CITALLIOS.

L’opération réalisée par SOGEPROM et Brownfield comprend une résidence Jeunes Actifs de 147 chambres (gérée par Domnis), 60 logements sociaux (France Habitation) et 250 logements en accession. Un parking souterrain de deux niveaux avec 248 places (dont certaines équipées de fourreau électrique) accompagne les habitations.

Pour sa part, CITALLIOS, aménageur de la ZAC, a réalisé l’aménagement des espaces publics attenant à ces lots.

L’arrivée des premiers habitants d’un quartier en devenir

 « Ce quartier de 10 hectares est emblématique de la nouvelle façon de concevoir la ville, beaucoup plus durable et exemplaire en matière d’architecture, de mobilités et d’énergie » a déclaré Éric Groven, directeur immobilier de SOGEPROM. En poursuivant : « L’opération propose un espace et un cadre de vie destiné à faire en sorte que les habitants se sentent bien, avec de grands espaces verts, à parcourir à pied et à vélo et qui deviendront des lieux de partage et de rencontre. Pour cela, SOGEPROM a construit des bâtiments à taille humaine, entre 3 et 7 étages, qui s’intègrent harmonieusement dans le tissu urbain local fait de pavillons. » 

Patrick Viterbo, président de Brownfields, spécialisé dans la reconversion de friches industrielles, s’est lui dit « grandement satisfait de voir quatre années d’efforts se matérialiser par l’arrivée des premiers habitants dans ce nouveau quartier qui correspond à tous les canons de l’urbanisation d’aujourd’hui : développement durable, espaces verts généreux, proximité des transports… »

Pour Maurice Sissoko, Directeur général de CITALLIOS, aménageur, la livraison des premiers logements est « le début d’une opération de long terme, qui va durer vingt ans : les habitants arrivent dans un quartier en devenir. » Il a également rappelé la mise en place, « à l’initiative de la Ville », de la charte de valorisation des ressources locales : « 20% des emplois générés par les travaux doivent être pourvus au niveau local. » 

Le maire de Poissy, Karl Olive, a lui tenu a rappelé que ce projet de ZAC date de « 1965 ! Contrairement à nos prédécesseurs, à partir du moment où l’on maîtrisait une unité foncière, nous avons décidé de lancer un signal à la ville de Poissy, à ses administrés et aux promoteurs en débutant la construction de la première tranche de logements. Il était temps de mettre des actes en face des paroles. » Ce projet urbanistique la ville l’a voulu exemplaire : « Vous arrivez dans un écoquartier où nous avons souhaité innover, précise le maire. Avec CITALLIOS, nous avons ainsi décidé de mettre en place un système de collecte pneumatique des déchets. C’est dire si la Ville de Poissy est soucieuse du bien-être de ses administrés et de l’environnement. D’ailleurs, pour les futurs habitants, la voiture ne sera pas indispensable : ils auront à proximité le RER Eole ainsi que deux stations du futur Tramway 13. » L’édile a également insisté sur la mixité qui existera dans le quartier Rouget-de-Lisle, « comme dans le reste de Poissy. Elle est symbolisée ici par la résidence étudiante qui prendra le nom d’une grande résistante pisciacaise, Geneviève Brousset. »

En « fervent partisan du cercle vertueux de l’économie locale » Karl Olive a remercié SOGEPROM d’avoir accepté de commercialiser des logements à coût maîtrisé pour les primo accédants pisciacais. « Dans la même logique, nous avons choisi de privilégier les circuits courts pour s’appuyer d’abord sur les ressources locales. »

Pour Bruno et Marie-Line, plusieurs critères ont compté dans le choix de Poissy et du quartier Rouget-de-Lisle : « Venant de Savigny-sur-Orge, nous ne connaissions pas la Ville mais sa situation par rapport à Paris et la Normandie nous a intéressé en termes de transports, indique Bruno. Puis nous avons découvert qu’il s’agissait d’une ville avec une histoire (la collégiale, la Villa Savoye), des espaces verts et des commerces. Tout ce qui fait une ville vivante et pas une cité dortoir. » Le fait d’arriver dans un écoquartier a également compté : « Il existe un vrai projet, un engagement pour l’avenir qui nous a séduit, affirme Marie-Line. L’existence d’un parc central est un vrai plus comme la création à terme de commerces et de services. »

Catherine habitait jusque-là Le Pecq mais connaissait bien Poissy « une ville attractive et vivante. Pour moi, vivre dans un écoquartier est important : c’est le signe d’un engagement tangible en faveur du développement durable. »

À l’horizon 2030, l’opération d’aménagement de la ZAC confiée à CITALLIOS doit permettre de transformer une friche industrielle et ferroviaire d’environ 10 ha en un nouveau quartier proposant commerces, services, activités, 2 000 logements et équipements publics. Le parti d’aménagement retenu par la Ville de Poissy permet la création d’un grand parc urbain, véritable poumon vert pour ce secteur dense de la commune.

La 2ème tranche du programme SOGEPROM (95 logements en accession à la propriété avec autant de places de parking en souterrain) sera livré au 4ème trimestre 2019.

Découvrez le fil de la construction des logements

https://youtu.be/7rsvFf22f_0

© Extraits de ville-poissy.fr

. .

© Ville de Poissy