Construire ensemble l’avenir pour la « Porte de Malakoff »

Construire ensemble l’avenir pour la « Porte de Malakoff »

Suite au départ de l’INSEE, la Ville veut repenser l’aménagement de l’entrée nord-ouest de Malakoff. De nombreuses questions se posent sur le devenir de l’ancienne tour située dans un quartier très stratégique dû à son positionnement proche du périphérique entre Malakoff, le XIVe arrondissement parisien et Vanves. L’État, propriétaire du bâtiment, voudrait le mettre en vente. Avec l’aide de l’agence de concertation Grand Public, CITALLIOS et la ville de Malakoff ont mis en place un programme de concertation d’envergure. 

Les enjeux sont importants, d’autant que cette tour est un édifice particulièrement vétuste, amianté et totalement dépassé, tant au niveau sécurité que sur le plan fonctionnel. 

En février 2018, ce sont plus de 350 habitants qui se sont rendu au rendez-vous fixé par la municipalité pour une première réunion de lancement, une concertation autour du devenir du site actuel. Lors de la séance, beaucoup d’intervenants ont fait part de leurs idées, de leurs observations et de leurs visions pour améliorer le cadre de vie de la nouvelle entrée de ville. Ce temps de concertation s’est déroulé en présence de Jacqueline Belhomme, maire de Malakoff, de Carine Petit, maire du 14e arrondissement de Paris, de Bernard Gauducheau, maire de Vanves, et de Serge Cormier, maire adjoint à l’Urbanisme de Malakoff. Car l’ambition est clairement affichée : la Ville de Malakoff souhaite créer un véritable projet de co-construction de niveau métropolitain avec les Malakoffiots, mais aussi avec les habitants des communes avoisinantes. 

Repenser totalement le secteur

Dans cette démarche de concertation, une « marche exploratoire » a eu lieu les 10 et 15 mars et a réuni près de 130 personnes. 

Des ateliers thématiques portant sur des sujets spécifiques (urbanisme, environnement, programmation…) ont également eu lieu le 15 mars et le 5 avril à l’université Paris-Descartes et ont accueilli une centaine de personnes. À partir de ces ateliers, une grande soirée de restitution a eu lieu le 2 mai. Elle a permis d’entrevoir les premières avancées faites sur le projet.

À partir du 17 mai, des enquêtes ont été réalisées auprès des habitants. L’objectif étant de récolter leur opinion, les différents scénarios et les axes forts du futur projet. Un film de 4 minutes a également été réalisé et est disponible sur le site internet de la Ville.

Pour compléter la vision économique à donner au projet, une rencontre entre la municipalité et les entreprises locales a eu lieu le 27 mars. 

Les études réalisées devraient se poursuivre jusqu’en octobre 2018 pour définir les meilleures orientations d’aménagement possibles et ainsi aboutir à un pré programme : création d’activités économiques, de bureaux, d’espaces publics, d’une piste cyclable à double sens qui viendrait en prolongement de la coulée verte, etc. La finalité du projet ayant pour but d’ « ouvrir les frontières des villes » pour créer un espace de vie commun, adapté à tous. Urban Act, l’Agence d’urbanisme qui travaille sur des scénarios d’aménagement, proposera des éléments de programme qui tâcheront de répondre au mieux aux souhaits exprimés, en accord avec les contraintes techniques et financières.

Lorsque le programme d’aménagement sera défini, le projet entrera en phase opérationnelle. Les travaux devraient s’étaler entre 2020 et 2024 environ.
 


© Vidéo réalisée par l’Agence Grand Public