Le téléphérique de déblais à gravats de Clichy-la-Garenne entre en service !

Ce vendredi 2 août, le téléphérique de Clichy-la-Garenne est entré dans sa phase fonctionnelle. Après une phase de tests, les premiers déblaiements ont été réalisés avec succès.

Inauguré le 17 juin, l’insolite installation qui se dresse au-dessus de la Seine fonctionne maintenant à plein régime et les débris ont commencé à être évacués.Pendant 7 mois, ce sont au total 250 000 tonnes de terre qui seront évacués (1 500 tonnes par jour), soit 80 camions aller-retour quotidien, l’équivalent de 6 tonnes de C02 évités. Cette alternative au transport routier permet de limiter les nuisances sonores, de lutter contre les émanations de poussièreet de préserver l’état des voiries.

Les bennes, développées spécifiquement pour ce chantier, mesurent 5 mètres de long, 3 mètres de large et 4 mètres de haut. Elles peuvent supporter chacune 17 tonnes de charge utile et évacuer 200 tonnes par heure.

Au nombre de quatre, les bennes vont évacuer 140 000 m3 de déblais depuis le chantier de démolition vers la Seine, et permettre l’évacuation fluviale vers des sites de traitement et de valorisation en Île-de-France et en Normandie.

Les débris actuellement en cours d’évacuation proviennent d’un terrain de 2 000 m² sur lequel était implanté l’ancienne usine à gaz de la ville et actuellement occupé par divers bâtiments aujourd’hui vides.

Pour le côté « esthétique », CITALLIOS a soutenu une « exposition artistique aérienne », avec la maison de production d’art urbain Quai 36 et l’artiste français Blo, qui s’est approprié deux des quatre bennes à gravats pour mettre un peu de couleur dans le ciel !

L’opération d’aménagement aboutira en 2022 à la création de 47 000 m² de bureaux pour le compte du promoteur Redman.

Pour en savoir plus Lire le communiqué de presse

Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo